Catégorie : Actualités

LES BESOINS EN PLACES D’ACCUEIL À HORIZON 2025-2030 : UNE ÉTUDE DE MICROGIS SA ET DU BUREAU EVALUANDA

La FAJE anticipe les besoins et définit sa stratégie se fondant sur les résultats d’une étude inédite sur l’évaluation des besoins en accueil de jour des enfants à horizon 2025-2030.

La Fondation pour l’accueil de jour des enfants et ses mandataires, la société MicroGIS SA et le Bureau evaluanda, publient les résultats d’une étude inédite dans le canton de Vaud lancée fin 2017 pour permettre à la FAJE et aux réseaux vaudois d’accueil de jour de piloter le développement des places d’accueil pour les enfants à moyen et long termes. En regard des résultats et dans le cadre du renouvellement de la reconnaissance des réseaux, la Fondation publie ses objectifs et sa stratégie pour les 5 ans à venir. À elle seule, la pression démographique qui progresse de 21% des enfants âgés de 0 à 11 ans entre 2015 et 2030 dans le canton est un défi pour tous les partenaires de la politique d’accueil.

 


 

Documents à télécharger

 

Rapport d’étudeFiche d’évaluation par réseauCommuniqué de presseRésumé de l’étudeObjectifs et stratégie 2020-2025

ACCUEIL DE JOUR EN 2017 – QUELQUES CHIFFRES CLEFS

Statistique Vaud conduit chaque année une enquête sur l’état de l’accueil de jour sur le Canton de Vaud. Les données pour 2017 viennent d’être publiées.

Quelques chiffres à retenir:

  • 7’594 places plein temps en accueil collectif préscolaire étaient disponibles en 2017, dans les structures subventionnées. Auxquelles s’ajoutaient 2’307 places dans des structures non subventionnées
  • 7’761 places plein temps en accueil parascolaire étaient disponibles, dans les structures subventionnées. Auxquelles s’ajoutaient 417 places dans des structures privées
  • En accueil familial, 1’647 places étaient offertes en préscolaire; tandis que 1’839 places étaient à disposition pour les écoliers.
  • Le taux de couverture en préscolaire a atteint 21.2% (27.5% si l’on tient compte de l’ensemble des structures subventionnées et non subventionnées)
  • Le taux de couverture en parascolaire est monté à 11.3%; 11.8% si l’on intègre toutes les structures (subventionnées et non subventionnées)
  • En accueil familial, le taux de couverture global s’élève à 3.3%.

http://www.scris.vd.ch/Default.aspx?DomId=2868

UN NOUVEAU COUP DE POUCE FINANCIER POUR LES RESEAUX EN 2019

Grâce à l’augmentation des contributions à la FAJE, tant du côté de l’Etat que des employeurs, la Fondation a pu annoncer aux réseaux d’accueil de jour une nouvelle augmentation du taux de subventionnement socle. Dès le 1er janvier 2019, il sera porté à 28% (au lieu de 25%) pour ceux qui ne pratiquent pas un rabais fratrie conforme aux exigences de la FAJE) et à 30% (au lieu de 27%) pour les autres. Pour rappel, le subventionnement ordinaire porte sur la masse salariale du personnel éducatif. En deux ans, c’est donc 8 points de plus qui auront été annoncés.

 

LE RAPPORT ANNUEL 2017

L’édition 2017 revient sur le Symposium organisé à l’occasion des 10 ans de la Fondation. Vous y trouvez également des informations  sur l’évolution des subventionnements et les études en cours de développement. Bonne lecture!

 

SYMPOSIUM 11 MAI 2017 – SOUVENIRS

  1. Les présentations des intervenants au symposium
  2. L’infographie et les vidéos sur l’accueil de jour dans les réseaux d’EFAJE et de Renens-Crissier
  3. Quelques photos de l’événement

L’ouverture officielle par Gérald Cretegny, Doris Cohen Dumani et Nuria Gorrite

Les conférenciers: Pr. Guilio Bonoli, Katja Branger, Jean-Hugues Busslinger, Barbara de Kerchove et Marie Pierre Van Mullem, Annelyse Spack et Claudine Wyssa

 

 

 

La table ronde animée par le journaliste Olivier Dominik, maître de cérémonie de cette journée festive et réflexive

 

Quelques moments récréatifs: la Compagnie du Cachot et l’école de cirque de Renens-Lausanne

 

LA FAJE A FÊTE SES DIX ANS LE 11 MAI DERNIER – PREMIER BILAN

Animé par le journaliste Olivier Dominik, ce symposium s’est voulu informatifavec deux contributions scientifiques: celle du Professeur Giulio Bonoli de l’IDHEAP  et celle de Mme Katja Branger de l’Office fédéral de la statistique, réflexif, avec les regards croisés des milieux de l’économie, des communes, des professionnels de la petite-enfance ainsi que milieux parentaux et festif, avec quelques intermèdes malicieux orchestrés par la Compagnie du Cachot et, en guise de clôture, un spectacle de l’école de cirque de Lausanne-Renens. Des témoignages sur la réalité du terrain ont rythmé les temps forts de la journée, sous la forme de vidéos filmés in situ. Finalement, une table ronde en fin d’après-midi a reflété la qualité du dialogue qui s’est instauré entre tous les partenaires de l’accueil de jour des enfants tout au long de ces dix ans. 

Communique_Presse_Les 10 ans de la FAJE_12mai2017

LA FAJE FÊTE SES DIX ANS

Le jeudi 11 mai 2017, au centre des congrès de Beaulieu, aura lieu un Symposium réunissant l’ensemble des acteurs et contributeurs au dispositif vaudois d’accueil de jour des enfants.

Il permettra de souligner les spécificités de l’organisation mise en place, de mesurer le chemin parcouru et d’évoquer les défis à relever en la matière.

LA FAJE AUGMENTE SON TAUX DE SUBVENTIONNEMENT

Grâce à l’augmentation des contributions de l’Etat et des employeurs, la FAJE a pu procéder à une augmentation du taux de subventionnement de la masse salariale du personnel pédagogique des structures d’accueil collectif. Il passe à 23% (pour les réseaux n’appliquant pas un rabais fratrie répondant aux critères posées par la Fondation) et à 25% pour les autres réseaux. C’est une croissance de 3 points.

LA RÉVISION DE LA LAJE EST SOUS TOIT

Le 31 janvier 2017, le Grand Conseil vaudois a adopté le projet de révision de la Loi sur l’accueil de jour des enfants, essentiellement destiné à mettre en œuvre l’art. 63 a de la Constitution vaudoise, adopté par la population en 2009. La loi fixe le cadre de l’organisation de la journée continue de l’écolier en définissant les prestations socles à assurer par les communes pour les élèves dont les parents désireux de concilier vie professionnelle et vie familiale en font la demande.