Les objectifs

Une politique d’accueil de jour des enfants répond à plusieurs catégories de préoccupations.

A quels objectifs répond le dispositif d’accueil de jour des enfants?

A un besoin de conciliation entre vie familiale et vie professionnelle: quels qu’en soient les motifs (besoins financiers, développement d’une carrière professionnelle, besoin de valorisation de ses compétences, etc.) les couples et les familles monoparentales doivent pouvoir placer en toute confiance leur(s) enfant(s) durant leur journée de travail. Ainsi les modes d’accueil doivent être compatibles avec des horaires de travail. Pour rappel en 2015, près de 4 mères sur 5 sont professionnellement actives en Suisse (78.8% des femmes ayant des enfants de 0 à 15 ans avaient une activité professionnelle). Parmi celles-ci 4 mères sur 5 travaillent à temps partiel (80.6%).

Par ricochet, un accueil des enfants organisé de manière adéquate répond aux besoins de l’économie vaudoise. La forte présence féminine sur le marché du travail permet aux entreprises de disposer de compétences nécessaires à leur développement. Le Canton de Vaud affiche une dynamique économique plus forte que le reste de la Suisse en 2016 (+ 1.7% de croissance du PIB vaudois contre 1.5% pour l’ensemble de la Suisse). Elle est considérée comme la 3e économie au niveau suisse (chiffres Stat-VD – Conjoncture du 9 janvier 2017). Le soutien de cette économie se fait avec une présence massive des mères sur le marché du travail.

Un accueil encadré par des standards de sécurité (construction, normes d’aménagement des locaux) et de qualité (personnel qualifié et réflexions pédagogiques sur le contenu et les modalités de l’accueil) permet une socialisation et une intégration des enfants facilitées.

Le principe d’un accès au marché du travail égal entre les femmes et les hommes ne peut se faire sans une politique d’accueil de jour des enfants permettant aux mères et aux pères d’assumer leur rôle professionnel tout en ne sacrifiant pas leurs responsabilités éducatives.